vous êtes :
Aller au contenu principal
Vie du syndicat
03/12/2020

Le SDE35 s’engage dans 2 projets Hydrogène

Les élus du comité syndical ont voté le 2 décembre 2020 à l’unanimité et avec enthousiasme l’engagement du SDE35 dans deux projets Hydrogène, celui de Redon (en lien avec le projet industriel H2X et le développement de voitures H2 ultra-légères produites localement) et celui de Retiers (en lien avec la conversion possible de la voie ferrée Rennes – Châteaubriant à l’hydrogène).

Ces deux projets font partie du plan Hydrogène régional récemment approuvé par le Conseil Régional de Bretagne : https://www.bretagne.bzh/actualites/energies-renouvelables-une-filiere-de-lhydrogene-en-bretagne/

Le projet de Redon

Il est issu d’un travail autour de l’hydrogène vert et de la mobilité engagé depuis plus de deux ans par Redon Agglomération, un collectif industriel local, l’association Ecosolar Breizh et des organismes de formation. En 2019, le SDE35 a rejoint le projet afin de réaliser une étude de préfiguration, technique et économique pour trouver le lieu d’implantation du projet, fixer les rôles de chacun dans la création d’un « écosystème hydrogène » sur le Pays de Redon, et mieux préciser les équilibres financiers attendus. Cette étude a bénéficié d’un important soutien financier du FEDER et s’inscrit dans les objectifs du PCAET de Redon Agglomération.

Aujourd’hui, Redon Agglomération, Energ’iV et Morbihan Energies s’associent afin de créer une société de projet dont l’objet sera :

  1. De produire de l’hydrogène vert à partir d’énergies renouvelables locales
  2. De distribuer de l’hydrogène vert, du Bio-GNV et de l’électricité renouvelable haute puissance au sein d’une station multi-énergie 
  3. De mettre en place des services de mobilité bas-carbone à destination des usagers de Redon Agglomération

Le coût global du projet est estimé à 5 millions d’euros d’investissement, soit 3,7 millions à la charge des porteurs de projet une fois les subventions déduites.

Les élus du comité ont validé l’entrée au capital de la SEML Energ’iV dans la société de projet.

Le projet de Retiers

Engagée depuis 2008 dans des actions de transition énergétique et écologique, Roche aux Fées Communauté (RAFCO) ambitionne de faire de son territoire, un Territoire à Energie Positive (TEPOS) d’ici 2050.

En matière de mobilité bas carbone, le territoire souhaite se doter d’infrastructures relatives aux trois vecteurs énergétiques disponibles : électricité renouvelable (parcs éoliens), bioGNV (projets de méthanisation et réalisation de la dorsale biogazière entre Châteaugiron et Retiers portée par le SDE35) et hydrogène.

Concernant l’hydrogène, une première étude prospective a été menée en 2019 avec l’appui du Conseil Régional de Bretagne et la participation du SDE35 au Comité de Pilotage. Elle a conclu à la pertinence de la création d’une station multi-énergie sur Retiers en lien avec la conversion possible de la ligne Rennes – Châteaubriant à l’hydrogène au lieu des michelines au fuel.

Afin d’analyser plus précisément les contours de ce projet, et avant de créer le cas échéant une société de projet dédiée, Roche aux Fées Communauté (RAFCO) souhaite mener avec le SDE35 une étude de faisabilité durant le premier semestre 2021. RAFCO sera coordonnateur du groupement de commandes. Le budget prévisionnel de l’étude est de 60 000 € HT, avec une participation du SDE35 à hauteur de 15 000 euros.

Les élus du comité ont accepté l’adhésion du SDE35 à ce groupement de commandes.

Les résultats de l’étude sont attendus durant le second semestre 2021.